Decouvrez l’equipage THION/CAQUELARD

Alexandre Thion et Baptiste Caquelard, défendront leur victoire de l’année passée sur leur Fouquet N° 7 (photo Lionel Montmain)

  • L'année passée, votre équipage a été présenté le premier en interview et 1 mois plus tard, vous accrochez Arzacq à votre palmarès. Belle coïncidence... Un petit résumé ?
  • Si les coïncidences ne tenaient qu'a ça, on se battrait pour être interviewé. En 2017, c'était la première fois que nous nous sommes inscrits avec l'ambition d'accrocher le podium, notamment la 3ème marche. A la vue des conditions climatiques, nous avons revu les objectifs à la baisse avec un top 5. Mais le rallye tient ses mystères. La preuve le samedi se déroule favorablement, si bien que la constance d’Alex, avec un bon scratch l’après midi, nous permet de rentrer second le au parc fermé. Stéphane Abadie créé la première surprise de la nouvelle saison, il est premier. Derrière nous, en embuscade, Daniel Favy, ce qui ne nous rassure pas car chaque année, sur la journée du dimanche, l’auvergnat nous remonte  à la régulière. Donc pas évident à gérer cette nouvelle pression du podium. Dès la première ES, nous prenons le leadership, puis comme pressenti, Daniel s'est mis en route pour nous grappiller 3 secondes par ci, 4 par là. A ce rythme, il fallait la grosse attaque, ce qu'Alexandre à su faire notamment sur Les Roques, spéciale mythique que nous affectionnons. 6 sec de repris. Daniel ayant toujours le petit mot pour nous maintenir sous pression. Puis, la suivante, on décide d'en remettre une couche sans ménager la monture. Ce fut le bon choix. En interne, Xavier (le père d'Alexandre) à toujours tendance à nous dire, "doucement les gars, ne prenez pas de risque, ça glisse, une deuxième place, c'est bien aussi." Mais Alexandre étant un gagnant, pour rien il n'aurait lâché cette première place.
  • Alexandre Thion a franchi un palier qui lui permet à présent de titiller les ténors. Quel déclic a t'il eu ?    
  • Pour rebondir sur ta question suivante, cette première place n'est surement pas le fruit du hasard. Il progresse d'année en année. Le plus gros palier (vu de l'intérieur) fut le passage au freinage pied gauche. Moins de glisse, nous réussissons à éviter les extérieurs de virage, ça freine plus tard, on a l'impression de ne plus prendre de risque. ça parait hallucinant de dire ça lorsqu'on voit les vitesses que l'on prend. Puis, c'est aussi l'expérience qui rentre. il se concentre dans son coin, repasse les spéciale en caméra embarquée. Il ne laisse plus rien au hasard. Chose que je lui ai souvent répété : «  N’essaie pas de faire du Fouquet ou du Poincelet, fait du THION ! »
  • J'ai une surprise pour vous : l'affiche d'Arzacq 2018 devrait vous plaire. Viendrez vous défendre votre victoire de l'année passée ? Qui seront vos plus grands adversaires ?
  • Arzacq est naturellement notre premier rallye de la saison, malgré la distance, on ne se pose pas vraiment la question d'y aller ou pas. Le terrain nous plait, l'accueil est top. La météo... ok mauvais argument. Bref, Arzacq est incontournable. Alors, un titre à défendre, il est évident que nous seront présent. qui plus ai avec une belle affiche qui se profile à l'horizon, hâte de voir ça  Au niveau des adversaires, il faut savoir être humble, Laurent Fouquet et Vincent Poincelet seront présent à priori, et clairement ils sont une marche au dessus de nous, comme nous avons pu le voir au dernier plaines et vallées. Mais ne pas sous-estimer Christophe Costes, Matthieu Hirigoyen, Didier Barthes et j'en passe. Alors, nous nous battrons avec nos armes. Le principal est de ne pas avoir de regret et de s'amuser chaque rallye est différent.
  • Quoi de neuf pour 2018 ?  
  • Le buggy a complètement été désossé, grosse révision habituelle qui prend énormément de temps. d'ailleurs j'en profite pour remercier nos mécanos qui passent beaucoup de leur temps libre à dorloter la bête. Une révision toujours coûteuse, mais indispensable pour avoir cette fiabilité. Les couleurs restent inchangées. Mise en place d’un nouveau système de freinage.
Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.