Etape 1: Dayraut-Masse premiers leaders

Crédit photo : Philippe Leblanc

C’est avec plus de trente secondes d’avance que, Jean-Philippe Dayraut et Elodie Massé, ont terminé la première étape du Rallye des Collines d’Arzacq, manche d’ouverture du Championnat de France. Une chaleur tout de même à l’issue de la 2ème spéciale (Pont Long 1) lorsque la courroie de l’alternateur de son Rivet Porsche lâcha.

Derrière le duo, les candidats au podium sont dans un mouchoir de poche, avec en dauphin, un remarquable et surprenant Grégory Vincent qui se permet de tenir le Champion de France 2017 à moins de cinq secondes, Mathieu Hirigoyen.

Pierre-Jean Renoulleau, 4ème précède le vainqueur 2017 à Arzacq, Alexandre Thion et dans le top 10, apparaît le premier SSV aux mains de Maxime Fourmaux, une scrée performance.

Si Christophe et Mireille Costes ont abandonné trahis par l’alternateur de leur Fouquet-Mazda, ils repartiront demain en super-rallye contrairement à Louis Dronde victime de la direction assistée de son BMC-BMW.

Une journée plutôt animée avec peu d’abandons sur les cinq spéciales. Une étape qui met en lumière Hervé Brient en 2 roues motrices et, Andrew Sargeant en 4×4 de Série.

Demain, 7 spéciales au menu dominical avec en toile de fond, une météo clémente et de ce fait, des pistes rapides et techniques à parcourir avec le même plaisir que celui ressenti aujourd’hui. Tout est encore jouable pour les chasseurs de Dayraut qui en ont gardé sous le pied, alors que le leader a annoncé qu’il gérerait.

ILS ONT DIT

Jean-Philippe Dayraut : “Les spéciales de ce samedi étaient super belles. Je me suis bien amusé, l’organisation a fait du beau travail nous le permettant. Demain, je vais gérer du moins, je le pense !”

Mathieu Hirigoyen : “Avec Coralie (Castan), nous sommes à notre place ! Je pense ne pas être suffisamment dans le rythme après 6 mois de chômage en compétition !”

Alexandre Thion : “Je me suis bien amusé sur les pistes baignées de soleil. Un problème d’arrivée en essence m’a handicapé, j’espère que demain, cela ne se reproduira pas !”

Didier Barthe : “Après avoir signé le meilleur chrono dans la spéciale 1 (Nouzeilles), je suis légèrement sorti dans une rigole dans la deuxième (Pont Long 1). La journée fut magnifique, sans un problème de freins, elle aurait été mieux.”

Nicolas Cassiède : “Nous avions bien démarré sur les trois premières spéciales avant qu’une crevaison vienne nous perturber dans la 4, ce qui a perturbé notre fin de journée.”

Stéphane Abadie : “Je suis satisfait de ma prestation. Pour une remise en baquet avec un nouveau Buggy, j’ai pris beaucoup de plaisir. C’est un Fouquet super, il faut que je continue ma prise en mains. Avec Julien (Bozom) on va continuer à s’amuser demain, je l’espère.”

Joël Chopin : “Ce fut une journée compliquée mais, nous l’avons gérée. Ces jeunes roulent très vite (rire) mais, j’ai pris du plaisir.”

David Toulou (SSV) : “Tout allait bien jusqu’à Pont Long 2 où j’ai cassé le pont et de ce fait, j’ai terminé en deux roues motrices. Nous l’avons changé au parc d’assistance avant de rentrer le Can-Am en parc fermé. Je vais prendre ma revanche demain.”

Jérôme Bos : “J’ai trouvé la première spéciale difficile mais, ensuite, j’ai pris de l’assurance malgré le manque de radio avec mon navigateur Wilfried (Milla).”

Franck Olaizola : “Passer du 4×4 de Série au SSV, c’est tout un apprentissage. Je voulais basculer de catégorie, je ne regrette pas ! Moins de mécanique à faire, la fiabilité est là et la prise de plaisir aussi, ce que j’ai vécu aujourd’hui. Malgré mon manque de confiance sur les freins, malgré tout, j’avance.”

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.